Afrique du Sud: la justice va-t-elle poursuivre Jacob Zuma ?


Le président sud-africain Jacob Zuma.
© REUTERS/Siphiwe Sibeko/File Photo
En Afrique du sud, la justice va-t-elle poursuivre le président jacob Zuma pour corruption ? Le procureur général a fait savoir mercredi 11 mai que son bureau étudiait toujours le dossier, et qu'il avait encore huit jours pour rendre sa décision. La Haute cour de Pretoria a ordonné il y a deux semaines le rétablissement de plus de 700 chefs d'accusation contre le président sud-africain. Les charges avaient été abandonnées pour vice de procédure juste avant son élection en 2009.  
C'est probablement la décision la plus difficile que le procureur général doit rendre. Shaun Abrahams doit décider de rétablir ou non les 783 chefs d'accusations pour corruption, fraude et racket contre Jacob Zuma.
S'il décide de réinstaurer ces charges, ce sera la première fois qu'un président sud-africain fera face à des poursuites pénales depuis que le pays est démocratique.
L'ANC, le parti au pouvoir, n'aura alors d'autre choix que de rappeler son président. Une décision dangereuse à trois mois des élections municipales.
En revanche, si le procureur général décide de ne pas rétablir les charges et de faire appel du verdict de la Haute cour de Pretoria, Shaun Abrahams sera accusé de compromettre l'intégrité de la justice et d'être un laquais du président. Celui-ci a jusqu'à vendredi prochain pour prendre sa décision.

Source:  RFI 
Fourni par Blogger.