REVISIONS CONSTITUTIONNELLES


La cour constitutionnelle du Mali signe une convention avec IDEA
La cour constitutionnelle du Mali a  fait un renforcement de capacité de ses membres et l’amélioration du cadre et des outils de travail une de ses priorités. C’est dans ce cadre, qu’elle a signée, vendredi dernier, une convention avec l’Institut International pour la Démocratie et l’assistance électorale (IDEA international).
IDEA international est un regroupement de 29 Etats membres, un Etat observateur (Japon), et quatre membres associés que sont l’institut international de la presse, Action mondiale des parlementaires, Transparency international et l’institut interaméricain des droits de l’homme. Sa notoriété en matière de promotion de la démocratie durable dans le monde est établie.
Par la signature de la convention, la cour constitutionnelle du Mali est devenue une des rares juridictions constitutionnelles dans l’espace francophone à nouer un partenariat avec cette puissance organisation intergouvernementale qui en deux décennies, a bâti un puissant réseau international d’experts œuvrant dans des domaines variés. De plus, IDEA international mettra à la disposition de la Cour Constitutionnelle les résultats de ses recherches dans les sphères relevant de sa compétence et de son expertise sur des points de droit précis. Il organisera ou facilitera la participation, au Mali ou à l’étranger des membres de la cour aux symposiums, séminaires, ateliers de formation sur des sujets d’intérêts avérés pour elle, assurera en accord  avec la cour la vulgarisation de ses arrêts par leur publication sur ses réseaux de communication. Par convention, les membres de la cour constitutionnelle sont désormais intégrés dans le réseau des praticiens afin de leur permettre de participer à des activités de nature à promouvoir le dialogue le dialogue Sud-Sud.
Quant à la cour constitutionnelle, elle  pourra inviter IDEA à participer, à ses frais, à toute activité de son choix, cela en raison des possibilités de celui-ci. Par ailleurs, la cour constitutionnelle pourra autoriser son personnel à répondre favorablement aux invitions de IDEA pour participer aux activités de recherches.
Aux dires de Mme Manassa Danioko, présidente de la cour constitutionnelle du Mali,  la présence d’IDEA international aidera notre pays à fortifier ses marques dans le concert des nations à travers le renforcement de ses institutions, la professionnalisation  de l’administration électorale et l’assistance dans la consolidation de la constitution.
Côté IDEA, la convention a été signée par Pr Adebayo Olukoshi. La signature s’est déroulée en présence  de plusieurs personnalités représentant d’institutions, organisations. En marge de la signature un panel sur le thème révisions constitutionnelles et constitutionnalisme a été organisé.    

Denis KONE
Fourni par Blogger.