DOIT-ON SUIVRE LES COURS MAGISTRAUX ?

Une question très importante surtout pour ceux qui ont en tête que suivre ces cours  est inutile. Depuis ma première année (en Droit), j’ai constaté qu’il y a des étudiants qui  n’accordent  pas beaucoup d’importance à ces cours. J’ai donc décidé de faire cet article afin de leur fait changer d’avis (ce que moi je constate).

Doit-on suivre les Cours Magistraux
: Doit-on suivre les cours magistraux/Photo Actu-Droit

En droit, nous avons les cours magistraux et le Travaux Dirigés (T.D). A l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB), avec le système classique, nous faisions d’abord les cours magistraux, après suivent les Travaux Dirigés. Mais avec l’avènement du système LMD ils sont presque faits ensemble.

Doit-on suivre les cours magistraux ?

Dire que Suivre ces cours n’est pas obligatoire, donne aux étudiants de fausses idées. Ce que je  trouve dans ces cours  est très capital pour la compréhension de la matière concernée. Mes recherches sur la question m’ont  dirigé sur un document (en anglais) datant des années 1981, sur le site de   l’Université Oxford Brookes (Oxford Brookes University), un document de trente ans ou presque.  Selon ce document ce  ne doivent pas être pris en second plan d’où l’impossibilité d’abandon.

Certains pays vont dans un sens différent de 

celui du  Notre !

Une question pertinente se pose : Est-ce nous pouvons nous comparer aux  pays émergents ?
Dans certains pays (exemple prise sur des pays Francophones d’Europe) tel que la France, la Suisse, le Luxembourg, la Belgique sont des pays où ne pas suivre le cours magistral n’impacte en rien la compréhension du cours par l’étudiant.
Je m’explique : Dans ces pays, suivre ce cours ou pas ne change pas grand-chose. Mais ça ne veut pas dire que les étudiants ne suivent pas ce cours. Avec l’avènement, voire le développement des nouvelles technologies, permet aux étudiants de ces pays d’être plus instruits que nous. Les bibliothèques des villes, des écoles, la possession des ordinateurs et les moyens de suivre les cours privés à domicile comme ailleurs donnent des raisons plus convaincantes de ne pas suivre ce cours.

Le cas des étudiants maliens est différent !

Au Mali, pour avoir une maitrise acceptable de la matière je dirais  que suivre le cours magistral est primordial. D’abord, il y a des étudiants qui abandonnent les études après le baccalauréat juste parce qu’ils n’ont pas les moyens de continuer leurs études (pour diverses raisons).
Toi qui a eu la chance de pouvoir t’inscrire et de trouver les moyens d’aller  à l’école pourquoi ne pas continuer, t’es études comme il se doit. Comme je l’ai ci-dessus, il faut ne vaut se comparer aux pays émergeants.

Suivre le cours magistral est très avantageux :

Le professeur qui prend son temps pour entrer en classe,  ne va en aucun cas vous dispenser un cours juste parce qu’il en a envie. Mais s’il le fait c’est parce qu’il a un message à passer et donc il espère que vous alliez comprendre.
En cours magistral, le discours du professeur est très important. Donc il faut que l’étudiant soit bien concentré pour pouvoir comprendre et prendre des notes (une technique très négligée par les étudiants). Une bonne compréhension du cours permet à l’étudiant d’évoluer plus facilement dans la lecture d’un document sur la dite matière. En cas d’incompréhension d’une partie du cours ou d’un document, l’étudiant a la possibilité de comprendre cela dans son cours magistral car il peut poser la question qui le tourmente sur cette partie au professeur ou même son voisin (si ce dernier aussi a compris bien sûr). Cette prise de notes permet une bonne rédaction de la fiche de révision.

Si l’étudiant ne comprend toujours pas, il a la chance de rattraper ça en travaux dirigés. 
Fourni par Blogger.