Un accord trouvé ( le SNESUP et le Gouvernement), sûrs de ne plus être victimes d’une année blanche.



 
Photo Actu-Droit
 

[…] « Toutes les activités sont suspendues jusqu’à nouvel ordre durant tout le temps que durera cette grève illimitée… », Inquiétant ! C’est une phrase que l’on pouvait  lire dans un avis du comité SNEUP qui annonçait le début du Cauchemar de Bon étudiant partout au Mali dont la Majorité est à Bamako. 

Commencée le 04 avril 2017 pris fin ce jeudi 17 mai après une négociation qui a  commencé le lundi 15 mai dernier au environ de 17 heures entre le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (SNESUP) et le Gouvernement.

Le Syndicat revendiquait 7 points.  Les 6 points (dont les derniers) furent l’objet d’une attente au préalable. Mais un point, dont le premier était celui du blocage. Ce point parlais de la signature immédiate du rapport de la Commission tripartite déposé le 31 janvier 2017 et l’application immédiate de la grille plafond 3000 et plancher 1368 au personnel enseignant de l’enseignement supérieur et aux chercheurs proposé par le syndicat.

Mais le Gouvernement proposait l’indice plafond 1400 et le syndicat, l’indice 1600 avec  son application en 2017. Lors des négociations du lundi 15 mai dernier, les deux parties se sont séparées en désaccord sur ce point.

Au finish, ils ont trouvé un accord  sur l’indice plancher 640 et plafond 1400, mais applicable dès juin 2017 et l’indice 1460 (plafond) applicable à partir de janvier 2018. L’indice planché actuel s’élèverait à 555 contre 1110 comme indice plafond.

Enfin, les Étudiants des différentes universités publiques maliennes reprendront les chemins de l’école après un moi et 15 jours environ de Grève. Cette grève menaçait la sortie des Etudiants de la Maitrise (système Classique)  et ceux de la licence (Réforme LMD première promotion). 

Les étudiants de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako commencerons les cours le lundi 22 mai. 



Fourni par Blogger.