Affaire Boubacar Keita : Son avocat Me. Ceccaldy saisie la Cour de justice de la CEDEAO

 


L’avocat français maitre Marcel Ceccaldi vient de saisir la Cour de justice de la CEDEAO pour demander la libération de Boubacar Keïta, le fils de l’ancien président IBK. L’avocat souhaite que la justice régionale ordonne la libération immédiate de son client, et qu’il soit rappelé aux autorités maliennes que les Etats membres de la CEDEAO ont « l’impératif obligation d’exécuter les décisions de la Cour qui ont l’autorité de la chose jugée ».

Depuis la date du 18 août, selon les avocats, il est interdit à Boubacar Keïta de sortir de son domicile dont les issues sont gardées en permanence par des militaires des forces armées, commandés par un colonel. Le 8 septembre 2020, il lui a été notifié l’interdiction d’accéder à certaines parties de sa résidence. Ses téléphones portableset ses ordinateurs lui avaient été enlevés, les visites familiales lui étaient interdites pour ne citer que ces faits.

Depuis le coup d’Etat, Boubacar Keita ne peut pas sortir de chez lui et il ne peut pas communiquer avec les soldats armés qui le gardent.Pour ses avocats, si la force physique n’a pas été employée contre leur client, son isolement est un facteur d’intimidation avéré.

Se basant entre autres, sur des décisions antérieures de la Cour dans l’affaire Tandja en 2010 au Niger, les avocatsont souligné, dans une requête longue, à la Cour que l’on ne peut justifier une arrestation et une détention d’une personne, même à la suite d’un coup d’Etat, par des motifs politiques. « Au cas présent, il est manifestement impossible d’invoquer un fondement juridique quelconque qui justifie, peu ou prou, la privation de liberté du requérant », indique la requête.

Le dossier principal envoyé à la Cour précise que Boubacar Keïta est un entrepreneur en communication et il n’a ni occupé de fonction publique, ni été investi d’un mandat électif. Après avoir poursuivi des études à l’Université JeorgeMason en Virgie (USA) - il est bachelor en science et titulaire d’un master en science, analyse et résolution des conflits- il est rentré définitivement au Mali en mars 2013.

La rédaction

 

Fourni par Blogger.