Présumée déstabilisation de la transition : Les prévus n’ont toujours pas été entendus par un juge


Les personnalités arrêtées dans l’affaire de la tentative de déstabilisation de la transition n’ont pas encore été présentées à un juge d’instruction. Sauf Sékou Traoré, l’ancien secrétaire général de la présidence de la République, a été entendu par un juge. Leurs avocats avaient introduit une demande de liberté provisoire qui n’a pas été acceptée. Puis ils ont introduit une demande d’annulation de la procédure sans suite.

Parmi les personnalités poursuivies, Sékou Traoré est la seule à bénéficier de la liberté après avoir été arrêté comme un vulgaire malfrat par des hommes sous son autorité. L’ancien Premier ministre Boubou Cissé qui est accusé d’être le cerveau par les autorités se trouve dans un endroit inconnu. Les autres, dont Ras Bath, Vital Robert Diop, Sekou Kansaye, Aguibou Tall n’ont jamais été présentés à un juge d’instruction.

Ils ont d’abord été arrêtés par la SE qui les a gardés pendant plusieurs jours dans des conditions exécrables. Ensuite, ils ont été transmis à la gendarmerie où ils ont été également gardés pendant des jours avant d’être transférés à la Prison centrale de Bamako après avoir été auditionnés. Jusqu’à présent, ils sont détenus dans les geôles en violation flagrante de toutes les règles de la procédure pénale.

Les partisans de Ras Bath ont animé le 3 février une conférence de presse à Bamako. Et ils entendent battre le pavé le vendredi prochain pour demander l’abandon des poursuites contre leur leader. Quant aux avocats des autres prévenus, ils se concertent pour adopter la démarche qu’il faut.

La Rédaction

 

Fourni par Blogger.